Famille Delavoye René et Bélanger Isabeau (1600-_

René Delavoye, dit Lavoie, né à St-Maclou-la-Brière (ra), Haute Normandie, marié avec Isabeau Bélanger, née à St-Maclou-la-Brière (ra), Haute Normandie, d’où :

 

CabaneBoisRond2009

 La descendance en arborescence de

René Delavoye vers 1600 et Isabeau Bélanger

4 générations

Du début des registres à nos jours, 18 juillet 2011

 

Le premier ancêtre connu de la famille René Delavoye semble originaire de St-Maclou-la-Brière, France où paraît avoir vécu René  Delavoye. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 37 personnages répartis en 19 hommes et 19 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et pas un n’a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le samedi, le mardi et le lundi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le lundi, le jeudi et le vendredi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les lundi, vendredi et mercredi, et les décès les plus nombreux survenaient le vendredi, le dimanche et le mercredi. Les mois les plus propices aux naissances étaient février, octobre et juillet. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en septembre, en novembre et en octobre, et les décès les plus nombreux survenaient en mai, en janvier et en avril. Les unions ne présentent aucune endogamie professionnelle

 

0 – René Delavoye, dit Lavoie, né à St-Maclou-la-Brière (ra), Haute Normandie, marié avec Isabeau Bélanger, née à St-Maclou-la-Brière (ra), Haute Normandie, d’où :

 

I – René Delavoye, dit Lavoie, né et baptisé le mardi 28 novembre 1628 à Rouen (Seine-Maritime (Haute-Normandie)), Haute Normandie [1], décédé à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 11 mars 1696, à l’âge de soixante-huit ans. BAPTÊME-CHRISTENING : St-Maclou

IMMIGRATION :Endroit arrivée Québec,Capitale-Nationale,QC,CAN Date : 1656

À vingt-huit ans, il se marie le mercredi 19 avril 1656 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [2] avec Anne Godin, née le dimanche 16 octobre 1639 à La Rochelle (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes, décédée le samedi 26 février 1678 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-neuf ans. Leur union dura vingt-deux ans. Il a de sa conjointe René, Jean, Anne, Pierre, Jacques et Joseph qui suivent.

 

1° – René Delavoye, dit Lavoie, fils de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 avril 1657, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 9 décembre 1731, lendemain de la fête de la Conceptionest inhumé le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-quatorze ans. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Capitaine de milice.

À vingt-six ans, il se marie le jeudi 4 novembre 1683 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Bouchard, née le jeudi 15 octobre 1665 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 5 avril 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-six ans. Leur union dura quarante-huit ans. De là naissent Rosalie, Jean-Baptiste, Marie, François-Xavier, Brigitte-Angélique, Michel, Jacques et Catherine qui suivent.

 

A – Rosalie Lavoie, fille de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731). Mise au monde et portée sur les fonts baptismaux le vendredi 26 avril 1686 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [3], décédée le vendredi 29 janvier 1717, à l’âge de trente et un ans. À vingt-deux ans, elle se marie le mardi 27 novembre 1708 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Rousset, né le mercredi 9 janvier 1675 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 18 mai 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-six ans. Son décès survint après neuf ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

B – Jean-Baptiste Lavoie, fils de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 3 janvier 1693, baptisé le lundi 9 février 1693 en la même localité, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 27 septembre 1748 [4]est inhumé le lendemain au même endroit, à l’âge de cinquante-cinq ans. À vingt-huit ans, il se marie le mardi 18 novembre 1721 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Hélène Fortin, née le samedi 23 mai 1705 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 1er mars 1773 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-huit ans. Son décès survint après vingt-sept ans de mariage. Il n’eut point de postérité.

 

C – Marie Lavoie, fille de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC en février 1697. À vingt-trois ans, elle se marie le vendredi 19 juillet 1720 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-François Bissonnette, né le lundi 25 août 1698 à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple.

 

D – François-Xavier Lavoie, fils de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), marié le lundi 12 février 1714 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Savard, née le samedi 28 août 1694 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

E – Brigitte-Angélique Lavoie, fille de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), mariée le dimanche 3 novembre 1697 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles-Marie Routhier. Sa postérité n’est pas connue.

 

F – Michel Lavoie, fils de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 6 mars 1700, baptisé le surlendemain au même lieu. C’est là qu’il fut inhumé le jeudi 15 avril 1779, son décès étant survenu le jeudi 8 avril 1779, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. BIOGRAPHY : Notaire-Royal. À vingt-quatre ans, il se marie le mercredi 10 mai 1724 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Fillion, née vers 1703 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le vendredi 10 juin 1774. Leur union dura cinquante ans. On ne lui connaît pas de descendance.

 

G – Jacques Delavoye, fils de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), mis au monde et reçu au baptême le mercredi 1er novembre 1702, jour de la Toussaint à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé et inhumé le jeudi 14 janvier 1768 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-six ans. À vingt-sept ans, il se marie le mercredi 23 novembre 1729 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Angélique Tremblay, née le vendredi 17 août 1708 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 1er avril 1791 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Son décès survint après trente-neuf ans de mariage. On ne lui connaît pas de postérité.

 

H – Catherine Delavoye, fille de René Delavoye (1657-1731), et de Marguerite Bouchard (1665-1731), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 3 septembre 1704, reçue au baptême le lendemain au même endroit, décédée aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC en février 1779est enterrée le vendredi 26 février 1779 en la même localité, à l’âge de soixante-quinze ans. À vingt-deux ans, elle se marie le dimanche 21 avril 1726 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [5] avec Jean Tremblay, né le mardi 22 mars 1701 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 30 août 1783 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Son décès survint après cinquante-trois ans de mariage. Sans descendance connue.

 

2° – Jean Delavoye, fils de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678), venu au monde à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1660, décédé à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC en 1723, à l’âge de soixante-trois ans. À vingt-huit ans, il se marie le vendredi 22 octobre 1688 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Madeleine Boucher, née le samedi 21 juin 1670 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il a de sa conjointe Madeleine, Marguerite, Alexis, Joseph et Augustin qui suivent.

 

A – Madeleine Lavoie, fille de Jean Delavoye (1660-1723), et de Madeleine Boucher (°1670), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 18 décembre 1691. À dix-neuf ans, elle se marie le mardi 21 janvier 1710 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Jean-François Pelletier, né en 1684, décédé le mercredi 20 novembre 1743 à La Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-neuf ans. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

B – Marguerite Lavoie, fille de Jean Delavoye (1660-1723), et de Madeleine Boucher (°1670), née et baptisée le jeudi 22 octobre 1693 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. À vingt-cinq ans, elle se marie le samedi 22 janvier 1718 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Louis-Philippe Langlais-Serien, né en août 1699 à? (Worcester (Massachusetts)), USA, décédé le mardi 3 août 1728, à l’âge de vingt-neuf ans. Pas de postérité pour ce couple. une seconde fois. Elle se marie [6] avec Inc Inconnu. Descendance non connue.

 

C – Alexis Lavoie, fils de Jean Delavoye (1660-1723), et de Madeleine Boucher (°1670), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le dimanche 18 décembre 1695. À vingt-neuf ans, il se marie le vendredi 7 janvier 1724 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Françoise Dutarte, décédée le vendredi 8 décembre 1724, jour de la fête de la Conception à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Pas de postérité connue. À quarante ans, et après environ onze ans de veuvage, une seconde fois. Il se marie le dimanche 3 juillet 1735 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Lebel, née le lundi 30 octobre 1690 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Sans descendance connue.

 

D – Joseph Lavoie, fils de Jean Delavoye (1660-1723), et de Madeleine Boucher (°1670), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le jeudi 2 février 1702. À vingt-trois ans, il se marie le vendredi 18 mai 1725 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Geneviève Miville-Deschênes, née le lundi 2 juillet 1708 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Il n’eut point de postérité.

 

E – Augustin Lavoie, fils de Jean Delavoye (1660-1723), et de Madeleine Boucher (°1670), né à Saint-Joachim-de-Montmorency (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 17 février 1704, mort à Kamouraska (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 16 octobre 1770, à l’âge de soixante-six ans. À vingt-quatre ans, il se marie le mercredi 7 janvier 1728 à La Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Angélique Mignier, décédée avant 1729. Leur union dura un an. Sans descendance connue. À vingt-cinq ans, et après environ un an de veuvage, une deuxième fois. Il se marie le vendredi 28 janvier 1729 à Kamouraska (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marguerite Michaud. Il ne semble pas avoir eu de postérité. À vingt-cinq ans, Augustin se marie en troisièmes et dernières noces le vendredi 28 janvier 1729 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Marguerite Michaud, née en 1710 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), y décédée le mercredi 5 mai 1784, à l’âge de soixante-quatorze ans. Son décès survint après quarante et un ans de mariage. Descendance non connue.

 

3° – Anne Lavoie, fille de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678). Née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 19 février 1663 [7], décédée et enterrée le samedi 3 août 1686 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de vingt-trois ans [8].

À vingt ans, elle se marie le lundi 22 novembre 1683 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Allard, né vers 1653 à Sainte-Hermine (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire, décédé le dimanche 18 septembre 1701 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Son décès survint après trois ans de mariage. Elle en a Jacques-Pierre qui suit.

 

A – Jacques-Pierre Allard, fils de Pierre Allard (~1653-1701), et d’Anne Lavoie (1663-1686). Né et porté sur les fonts baptismaux le samedi 20 juillet 1686 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC [9] [10], mort à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC en avril 1715est enterré le mercredi 17 avril 1715 au même endroit, à l’âge de vingt-neuf ans [11]. À vingt-huit ans, il se marie le vendredi 4 mai 1714 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [12] avec Hélène Perron, née le dimanche 7 février 1694 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 26 octobre 1735 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura un an. Sans postérité connue.

 

4° – Pierre Delavoye, dit Lavoie, fils de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 15 août 1666, jour de l’Assomption, mort à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 28 avril 1736, à l’âge de soixante-dix ans. À trente ans, il se marie le mercredi 2 mai 1696 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Constance Duchesne, née le dimanche 12 février 1673 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en décembre 1715 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quarante-deux ans. Leur union dura dix-neuf ans. Il en a Marguerite et Elisabeth qui suivent. À cinquante ans, et après environ un an de veuvage, une seconde fois. Il se marie le lundi 10 février 1716 à St-Michel (Can), QC avec Madeleine Tourneroche, née le samedi 18 mars 1679 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 18 avril 1736 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura vingt ans. Naissent de celle-ci Marie-Josephte et Madeleine qui suivent.

 

A – Marguerite Lavoie, fille de Pierre Delavoye (1666-1736), et de Constance Duchesne (1673-1715), née à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC vers 1711. À environ vingt ans, elle se marie le samedi 1er décembre 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ignace Brisson, né le vendredi 8 décembre 1702, jour de la fête de la Conception à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de postérité.

 

B – Elisabeth Lavoie, fille de Pierre Delavoye (1666-1736), et de Constance Duchesne (1673-1715), mariée en 1723 avec Mathieu Guyon – St-Michel. Sans descendance connue.

 

C – Marie-Josephte Lavoie, fille de Pierre Delavoye (1666-1736), et de Madeleine Tourneroche (1679-1736), née à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 11 septembre 1720. À vingt-six ans, elle se marie le lundi 25 juillet 1746 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François Coulombe, né le samedi 16 juillet 1712 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le dimanche 29 mai 1796 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle n’eut point de postérité.

 

D – Madeleine Lavoie, fille de Pierre Delavoye (1666-1736), et de Madeleine Tourneroche (1679-1736), mariée vers 1737 avec Augustin Guillemette, né le jeudi 18 février 1712 [13] à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)). On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

5° – Jacques Lavoie, fils de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 12 septembre 1669, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 3 janvier 1752, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. À trente-sept ans, il se marie le lundi 15 février 1706 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Garand, née le lundi 13 mai 1686 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 17 mai 1718 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-deux ans. Leur union dura douze ans. Il en a Jacques, François, Marie-Josephe et Angélique qui suivent.

 

A – Jacques Lavoie, cultivateur, fils de Jacques Lavoie (1669-1752), et d’Angélique Garand (1686-1718), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 20 mai 1707, décédé dans la même localité le mercredi 13 septembre 1758, à l’âge de cinquante et un ans. À vingt-six ans, il se marie le lundi 26 janvier 1733 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Guay, née le dimanche 10 avril 1718 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le dimanche 31 octobre 1802 à Baie-Saint-Paul (Québec (Canada)), à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Son décès survint après vingt-cinq ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

B – François Lavoie, fils de Jacques Lavoie (1669-1752), et d’Angélique Garand (1686-1718), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 5 avril 1709, décédé dans la même localité le vendredi 25 février 1785, à l’âge de soixante-seize ans. À vingt-sept ans, il se marie le mercredi 25 juillet 1736 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Simard, née le mardi 15 février 1718 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

C – Marie-Josephe Lavoie, fille de Jacques Lavoie (1669-1752), et d’Angélique Garand (1686-1718), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 23 juin 1711, veille de la Saint-Jean-Baptiste. À vingt et un ans, elle se marie le jeudi 5 juin 1732 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Martel, né le mardi 13 novembre 1685 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue.

 

D – Angélique Lavoie, fille de Jacques Lavoie (1669-1752), et d’Angélique Garand (1686-1718), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 10 juillet 1716. À vingt-trois ans, elle se marie le lundi 23 novembre 1739 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Duchesne, né le samedi 10 octobre 1711 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le lundi 20 janvier 1794, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

E – Rosalie Lavoie, fille de Jacques Lavoie (1669-1752), et de Marie Barbeau (°~1690), née et présentée au baptême le lundi 28 septembre 1722, veille de la Saint-Michel à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. À trente-neuf ans, elle se marie le mercredi 1er juillet 1761 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Gagné, né le lundi 1er mai 1730 à St-Joachim (Can), QC. Descendance non connue.

 

F – René-Roch Lavoie, fils de Jacques Lavoie (1669-1752), et de Marie Barbeau (°~1690), marié le lundi 13 novembre 1752 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Jeanne Bonneau. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

G – Barthélémy Lavoie, fils de Jacques Lavoie (1669-1752), et de Marie Barbeau (°~1690), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 26 février 1729, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC. À vingt-sept ans, il se marie le mardi 9 novembre 1756 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Gagné, née le dimanche 20 août 1724 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 13 juin 1766 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de quarante-deux ans. On ne lui connaît pas de descendance. À quarante ans, et après environ trois ans de veuvage, une seconde fois. Il se marie le jeudi 9 novembre 1769 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Josephte Amont. Sans postérité connue.

 

H – Victoire Lavoie, dite Marie-Desanges, fille de Jacques Lavoie (1669-1752), et de Marie Barbeau (°~1690), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 25 mars 1732, décédée dans la même localité le dimanche 16 juin 1805, à l’âge de soixante-treize ans. À trente et un ans, elle se marie le jeudi 3 novembre 1763 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Simard, né le vendredi 9 juillet 1717 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité connue.

 

6° – Joseph Delavoye, dit Lavoie, fils de René Delavoye (1628-1696), et d’Anne Godin (1639-1678). Né à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 13 janvier 1678, baptisé le lundi 17 janvier 1678 au même endroit [14], mort dès le 11 octobre 1727. À vingt-trois ans, il se marie le lundi 21 novembre 1701 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Françoise Guimont, née le lundi 17 janvier 1684 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en 1725 à St-Joachim (Can), QC, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura vingt-quatre ans. Ils ont Rosalie, Augustin, Agnès, Marguerite et Marie-Josephte qui suivent. À quarante-huit ans, et après environ un an de veuvage, une seconde fois. Il se marie le lundi 25 novembre 1726 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le lundi 18 novembre 1726, à Saint-Joachim-de-Montmorency (Capitale-Nationale (Québec)) avec Catherine Dallaire, née le samedi 15 février 1698 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 11 janvier 1759 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de soixante et un ans. Leur union dura un an. On ne lui connaît pas de postérité.

 

A – Rosalie Delavoye, fille de Joseph Delavoye (1678-<1727), et de Marie-Françoise Guimont (1684-1725), mariée le lundi 16 juillet 1731 à St-Joachim (Can), QC avec Pierre Guyon. Descendance non connue.

 

B – Augustin Lavoie, fils de Joseph Delavoye (1678-<1727), et de Marie-Françoise Guimont (1684-1725), né à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 12 janvier 1704. À vingt-cinq ans, il se marie le lundi 7 février 1729 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Duchesne. Pas de postérité pour ce couple.

 

C – Agnès Lavoie, fille de Joseph Delavoye (1678-<1727), et de Marie-Françoise Guimont (1684-1725), mariée le vendredi 29 novembre 1737 à St-Joachim (Can), QC avec Jean-Baptiste Bernard-Barbeau, fils de Marie Barbeau (°~1690). Elle n’eut point de postérité.

 

D – Marguerite Lavoie, fille de Joseph Delavoye (1678-<1727), et de Marie-Françoise Guimont (1684-1725), née en 1710. À vingt et un ans, elle se marie le lundi 2 juillet 1731 avec Jean Gagnon, né vers 1690, décédé le lundi 27 août 1759 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans descendance connue.

 

E – Marie-Josephte Lavoie, fille de Joseph Delavoye (1678-<1727), et de Marie-Françoise Guimont (1684-1725), mariée le mardi 3 février 1733 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Gagnon. On ne lui connaît pas de descendance.

 

©º°¨¨°º©

 


[1] Fichier origine Marcel Fournier.

[2] Paroisse Notre-Dame.

[3] Son père mourut après elle.

[4] Date historique (27 septembre 1748 : suppression des galères).

[5] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[6] <a href=”http://www.linfonet.com/gene/chroniq/A10707.html”>Voir se site pour plus d’informations</a>.

[7] Son père mourut après elle.

[8] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[9]  id.

[10] Anne Lavoie, sa mère ne survécut pas à sa naissance. Fils aîné, encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[11] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[12]  id.

[13] Date historique (18 février 1712 : mort du dauphin Louis de France).

[14] Anne Godin, sa mère disparut quelques semaines après sa naissance.

Leave a Reply