Famille Gauthier Joseph (1731-) Laperche Agathe (1736-)

HISTOIRE & GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE

GAUTHIER JOSEPH (1731-) LAPERCHE AGATHE (1736-)

et de ses alliances

Du début des registres à nos jours. 14 avril 2012

Le premier ancêtre connu de la famille GAUTHIER est originaire de Varennes, Montérégie, Québec, Canada où naquit, en l’an 1731, Joseph GAUTHIER. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 131 personnages répartis en 49 hommes et 83 femmes. Deux enfants sont nés avant le mariage et 2, bien que légitimes, ont été conçus avant les noces de leurs parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mercredi, le mardi et le lundi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le dimanche, le mardi et le jeudi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les samedi, lundi et mercredi, et les décès les plus nombreux survenaient le vendredi, le samedi et le mardi. Les mois les plus propices aux naissances étaient mai, mars et juillet. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en avril, en mars et en juillet, et les décès les plus nombreux survenaient en juillet, en août et en septembre

Continuer à lire

Famille Gauthier Felix (1849)

Felix Gauthier, né à Québec (CANADA) (Capitale-Nationale (Québec)) en 1849, marié avec Julienne Langlois Lachapelle, née en 1849 à Québec (CANADA) (Capitale-Nationale (Québec)), d’où :

I – Euxide Gauthier, né à Saint-Côme (CANADA) (Lanaudière (Québec)) le jeudi 9 novembre 1876, baptisé le lendemain au même endroit, décédé à Montréal (CANADA) (Montréal (Québec)) le vendredi 29 août 1958, inhumé à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (CANADA) (Lanaudière (Québec)), Cimetière de Sainte-Émilie-de-l’Énergie le lundi 1er septembre 1958, à l’âge de quatre-vingt-deux ans [1]. À vingt-quatre ans, il s’est marié le mardi 26 juin 1900 à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (CANADA) (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Émilie-de-L’Énergie avec Alexina Arbour, née le dimanche 2 janvier 1876 à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (CANADA) (Lanaudière (Québec)), décédée le samedi 30 octobre 1954 à Montréal (CANADA) (Montréal (Québec)), à l’âge de soixante-dix-huit ans. Leur union dura cinquante-quatre ans. Il en eut Théodore et Georgina qui suivent.

Continuer à lire

Gauthier Joseph-Antoine-1731-1779

 

HISTOIRE & GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE

GAUTHIER

et de ses alliances

Du début des registres à nos jours

16 juillet 2009

Le premier ancêtre connu de la famille GAUTHIER est originaire de Varennes, Montérégie, Québec, Canada où naquit, en l’an 1731, Joseph-Antoine GAUTHIER. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 9 personnages composée de 9 hommes et une femme. Aucun enfant n’est né avant le mariage et un, bien que légitime, a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mardi, le jeudi et le lundi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les lundi, samedi et mardi, et les décès les plus nombreux survenaient le mardi, le vendredi et le samedi. Les mois les plus propices aux naissances étaient mai, janvier et février, et les décès les plus nombreux survenaient en septembre, en juin et en juillet. Les unions ne présentent aucune endogamie professionnelle. On ne compte aucune union entre cousins. Les familles alliées, les professions et les lieux des GAUTHIER sont reportés dans l’index.

0 – Joseph-Antoine Gauthier, né à Varennes (Montérégie (Québec)) le mardi 20 février 1731, décédé le mardi 7 décembre 1779, veille de la fête de la Conception, à l’âge de quarante-huit ans. À vingt-cinq ans, il se maria le samedi 12 juin 1756 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Agathe Laperche, née le lundi 6 février 1736 L’Assomption (Lanaudière (Québec)), décédée le mercredi 28 novembre 1759, à l’âge de vingt-trois ans [1]. Leur union dura trois ans. De là naquit Joseph qui suit. Joseph-Antoine se maria une seconde fois avec Marie Leblanc. Leur union dura trois ans. Il eut de celle-ci Joseph-Antoine qui suit [2]

I – Joseph Gauthier. Né L’Assomption (Lanaudière (Québec)) le mardi 2 novembre 1756, jour de la fête des morts [3], y décédé le mardi 19 juillet 1814, à l’âge de cinquante-huit ans. À vingt-quatre ans, il se maria le mardi 3 octobre 1780 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Marie Désilets, née le mardi 27 janvier 1750 L’Assomption (Lanaudière (Québec)), y décédée le mardi 4 septembre 1832, à l’âge de quatre-vingt-deux ans [4]. Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. Il en a eu Joseph qui suit

1°  – Joseph Gauthier, fils de Joseph Gauthier (1756-1814), et de Marie Désilets (1750-1832), né L’Assomption (Lanaudière (Québec)) le jeudi 13 septembre 1781, y décédé le samedi 7 juillet 1832, à l’âge de cinquante et un ans. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 23 septembre 1805 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Genevieve Guibault, décédée en 1823 à Saint-Paul (Lanaudière (Québec)). Leur union dura dix-huit ans. Pas de postérité connue.

II – Joseph-Antoine Gauthier, fils de Joseph-Antoine Gauthier (1731-1779), et de Marie Leblanc, né L’Assomption (Lanaudière (Québec)) le jeudi 14 janvier 1773, mort à Saint-Ambroise-de-Kildare (Lanaudière (Québec)) le samedi 25 juin 1836, à l’âge de soixante-trois ans. Il se maria avec Josephe Dugas. Il eut de celle-ci François-Xavier qui suit

1°  – François-Xavier Gauthier, fils de Joseph-Antoine Gauthier (1773-1836), et de Josephe Dugas, né à St-Roch de L’Achigan ((Québec)) le vendredi 20 mai 1808, mort à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)) le mardi 26 septembre 1882, à l’âge de soixante-quatorze ans. À vingt-six ans, il se maria le lundi 15 septembre 1834 à Saint-Jacques de L’Achigan (Lanaudière (Québec)) avec Louise Archambault, née en 1817, décédée le jeudi 12 septembre 1901 à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-quatre ans [5]. Son décès survint après quarante-huit ans de mariage. Il en a eu Octave qui suit

A – Octave Gauthier, fils de François-Xavier Gauthier (1808-1882), et de Louise Archambault (1817-1901), né en 1836, décédé le jeudi 27 février 1908, à l’âge de soixante-douze ans. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 1er octobre 1860 à Saint-Ambroise-de-Kildare (Lanaudière (Québec)) avec Marie Allard, née en 1840 [6]. Ils ont eu Théophile qui suit

a – Théophile Gauthier, fils d’Octave Gauthier (1836-1908), et de Marie Allard (°1840), né à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)) le dimanche 2 mars 1873, y décédé le vendredi 2 janvier 1953, à l’âge de quatre-vingts ans. Il se maria avec Délia Morin. Ils ont eu Clément qui suit

(1)  – Clément Gauthier, fils de Théophile Gauthier (1873-1953), et de Délia Morin, né à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)) le samedi 3 janvier 1903, y décédé le vendredi 10 juin 1983, à l’âge de quatre-vingts ans. Il se maria avec Marie-Blanche Éthier. Ils eurent Louis qui suit

~1~  – Louis Gauthier, fils de Clément Gauthier (1903-1983), et de Marie-Blanche Éthier, né le mardi 10 mai 1938. À vingt-cinq ans, il se maria le samedi 24 août 1963 à Saint-Alphonse-Rodriguez (Lanaudière (Québec)) avec Jeannine Arbour, née le jeudi 24 mai 1945 à Saint-Alphonse-Rodriguez (Lanaudière (Québec)) [7]. De cette femme naquit Pierrette qui suit

[1]  – Pierrette Gauthier, fille de Louis Gauthier (°1938), et de Jeannine Arbour (°1945), née à Saint-Alphonse-Rodriguez (Lanaudière (Québec)) le lundi 3 août 1964. Elle se maria avec Sylvain Robitaille. Elle eut pour enfant Patrick Robitaille qui suit

)1(  – Patrick Robitaille, fils de Sylvain Robitaille, et de Pierrette Gauthier (°1964), né le dimanche 9 mai 1993.

©º°¨¨°º©


[1] Ils avaient une légère différence d’âge.

[2] Le principal défaut de  devait être la vulnérabilité, car son signe, le Poisson, se laisse souvent emporter par le courant et se trouve souvent dans l’incapacité de donner à sa vie une direction précise. Souvent timide, voire sensible, il ne manquait pourtant pas de sentiments et développait un esprit d’une grande agilité.  était un être plein de compassion et croyait que l’Homme est fondamentalement bon ; il se protégeait donc difficilement contre la méchanceté des autres. Son intuition était tout aussi développée, aussi  cherchait-il à fuir les réalités pénibles par toutes les manières. Cela lui était d’autant plus nuisible qu’il n’avait probablement pas la force d’échapper à l’emprise de ses rêves.

[3] Joseph avait été conçu cinq mois avant le mariage de ses parents qui avait eu lieu le samedi 12 juin 1756. Fils aîné, encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[4] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[5] Ils avaient une légère différence d’âge.

[6]  id.

[7] Ils avaient une légère différence d’âge.