Famille Jacques Chevaudier et Catherine Barilot (1600-2010)

Arbre-Erable-Sucre-2009

 HISTOIRE & GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE

Jacques Chevaudier et Catherine Barilot (1600-2010)

et de ses alliances. Du début des registres à nos jours. Le 8 novembre 2010

 

Le premier ancêtre connu de la famille BARILOT est originaire de Saint-Junien, dans l’actuel département de la Haute-Vienne, France où naquit, en l’an 1600, Jacques BARILOT. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 33 personnages répartis en 21 hommes et 13 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et pas un n’a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le dimanche, le mardi et le vendredi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le vendredi, le jeudi et le dimanche. Les mariages quant à eux étaient célébrés les lundi, mardi et samedi, et les décès les plus nombreux survenaient le samedi, le vendredi et le mercredi. Les mois les plus propices aux naissances étaient mai, novembre et mars. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en novembre, en juin et en janvier, et les décès les plus nombreux survenaient en décembre, en mai et en février. Les unions ne présentent aucune endogamie professionnelle. On ne compte aucune union entre cousins. Les familles alliées, les professions et les lieux des BARILOT sont reportés dans l’index.

0 – Jacques Chevaudier, né à Saint-Junien (Haute-Vienne (Limousin)) en 1600, décédé dans la même localité en octobre 1671, à l’âge de soixante et onze ans. À quarante et un ans, il s’est marié en 1641 à Saint-Junien (Haute-Vienne (Limousin)) avec Catherine Barilot, née en 1605 à Saint-Junien (Haute-Vienne (Limousin)), y décédée en 1700, à l’âge de quatre-vingt-quinze ans, d’où :

I – Jean Chabaudier, dit Lépine ou Thibaudy. Né à Saint-Junien (Haute-Vienne (Limousin)) en 1650 [1], décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 16 août 1702, lendemain de l’Assomption, à l’âge de cinquante-deux ans. À vingt et un ans, il s’est marié le lundi 19 octobre 1671 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie Mercier, née en 1645 à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), décédée le samedi 6 décembre 1687 à Champlain (Mauricie (Québec)), à l’âge de quarante-deux ans. Leur union dura seize ans. Il en a eu Jeanne, Charles, Marie-Madeleine, Jacques et Élizabeth qui suivent.

1° – Jeanne Chabaudier, fille de Jean Chabaudier (1650-1702), et de Marie Mercier (1645-1687), née à Nicolet (Centre-du-Québec (Québec)) le mardi 1er novembre 1672, jour de la Toussaint, présentée au baptême à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) le jeudi 10 novembre 1672, veille de la Saint-Martin d’hiver, morte à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), Hôpital de Hôtel-Dieu de Québec le vendredi 21 février 1710, à l’âge de trente-huit ans.

 

2° – Charles Chevaudiers, fils de Jean Chabaudier (1650-1702), et de Marie Mercier (1645-1687), marié le lundi 30 mai 1701 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)) avec Marie Jousset. Il en a eu Charles, Jacques et Suzanne qui suivent.

 

A – Charles Chevaudiers, fils de Charles Chevaudiers, et de Marie Jousset, marié le mardi 9 juillet 1793 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Marie-Therese Gauthier. Naquit de cette femme Jean qui suit.

 

a – Jean Lépine, fils de Charles Chevaudiers, et de Marie-Therese Gauthier, marié le lundi 6 octobre 1817 à Saint-Jacques de L’Achigan (Lanaudière (Québec)) avec Archange Desautels. Il eut de celle-ci Narcisse qui suit.

 

(1) – Narcisse Lépine, fils de Jean Lépine, et d’Archange Desautels, marié le mardi 11 janvier 1842 à Saint-Jacques de L’Achigan (Lanaudière (Québec)) avec Adeline Lepage. De là naquit Urgel qui suit.

 

~1~ – Urgel Lépine, dit Chevandier, fils de Narcisse Lépine, et d’Adeline Lepage, marié avec Marie-Georgiana Caisse. Ils ont eu Ludger qui suit.

 

[1] – Ludger Lépine, fils d’Urgel Lépine, et de Marie-Georgiana Caisse, marié le mardi 12 janvier 1904 à Saint-Ligouri (Lanaudière (Québec)) avec Alma Mercier. Il eut de sa conjointe Gabrielle qui suit.

 

)1( – Gabrielle Lépine, fille de Ludger Lépine, et d’Alma Mercier, née à Saint-Ligouri (Lanaudière (Québec)) le dimanche 21 novembre 1915, décédée, mariée avec Florent Ratelle, né le mercredi 29 avril 1914 à Saint-Ligouri (Lanaudière (Québec)). Elle en a eu Françine qui suit.

 

_1_ – Françine Ratelle, fille de Florent Ratelle (°1914), et de Gabrielle Lépine (°1915), née à Crabtree ((Québec)), mariée avec Jean-Noel Simard, denturologiste. De celle-ci naquirent Jean-Philippe, Marie-Eve et Patrice qui suivent.

 

]1[ – Jean-Philippe Simard, fils de Jean-Noel Simard, denturologiste, et de Françine Ratelle.

 

]2[ – Marie-Eve Simard, denturologiste, fille de Jean-Noel Simard, denturologiste, et de Françine Ratelle, née à Repentigny (Lanaudière (Québec)).

 

]3[ – Patrice Simard, fils de Jean-Noel Simard, denturologiste, et de Françine Ratelle.

 

B – Jacques Lépine, dit Chcaudiers, fils de Charles Chevaudiers, et de Marie Jousset, né à Rivière des Prairies (Montréal (Québec)) le dimanche 25 mai 1704. À vingt-deux ans, il s’est marié le lundi 29 avril 1726 à Saint-François-de-Sales (Laval (Québec)) avec Madeleine Lanthier, née le dimanche 31 janvier 1706 à Lachine (Montréal (Québec)). Sans descendance connue.

 

C – Suzanne Chevaudiers, fille de Charles Chevaudiers, et de Marie Jousset, née vers 1730. À environ vingt-deux ans, elle s’est mariée le lundi 14 février 1752 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Louis Brien-Desrochers, né le dimanche 25 mars 1725 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)). Ils ont eu Jérome qui suit.

 

a – Jérome Brien-Desrochers, fils de Louis Brien-Desrochers (°1725), et de Suzanne Chevaudiers (°~1730), né L’Assomption (Lanaudière (Québec)) vers 1755. À environ trente-cinq ans, il s’est marié le lundi 11 octobre 1790 à Berthier (Lanaudière (Québec)) avec Marie-Amable Richard, née vers 1759 à Lavaltrie (Lanaudière (Québec)). Il eut de celle-ci Clémence qui suit.

 

(1) – Clémence Brien, fille de Jérome Brien-Desrochers (°~1755), et de Marie-Amable Richard (°~1759), mariée le lundi 26 juillet 1819 à Saint-Esprit (Lanaudière (Québec)) avec Charles Pichet, né le jeudi 6 avril 1786 L’Assomption (Lanaudière (Québec)). Elle eut de son conjoint Moïse qui suit.

 

~1~ – Moïse Pichet, fils de Charles Pichet (°1786), et de Clémence Brien, né à Saint-Esprit (Lanaudière (Québec)) le mardi 24 juin 1823, marié avec Sophorine Sinciennes. Il eut de celle-ci Armeline qui suit.

 

[1] – Armeline Pichet, fille de Moïse Pichet (°1823), et de Sophorine Sinciennes, née vers 1855. À environ dix-huit ans, elle s’est mariée le dimanche 14 septembre 1873 à Sainte-Cécile-de-Masham (Outaouais (Québec)) avec Isaie Martin, né vers 1850. De celle-ci naquit Henriette qui suit.

 

)1( – Henriette Martin, fille d’Isaie Martin (°~1850), et d’Armeline Pichet (°~1855), mariée le mardi 3 juillet 1900 à Ottawa ((Ontario)), Église de Notre-Dame d’Ottawa avec Joseph Legros, né le dimanche 11 mai 1879 à Sainte-Cécile-de-Masham. Elle eut pour enfant René qui suit.

 

_1_ – René Legros, fils de Joseph Legros (°1879), et d’Henriette Martin, marié le samedi 1er décembre 1928 à Pinewood Rainy River ((Ontario)) avec Florence Jolicoeur, née le vendredi 27 décembre 1912 à Pinewood Rainy River ((Ontario)). On ne lui connaît pas de descendance.

 

3° – Marie-Madeleine Chevaudier, fille de Jean Chabaudier (1650-1702), et de Marie Mercier (1645-1687). Née à Nicolet (Centre-du-Québec (Québec)) le mardi 20 février 1680 [2], décédée à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 5 décembre 1750, à l’âge de soixante-dix ans. À vingt-trois ans, elle s’est mariée le lundi 13 août 1703 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Pierre Bélanger, né le dimanche 16 mars 1670 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédé en 1703, à l’âge de trente-trois ans. Elle eut de son conjoint Simon qui suit.

 

A – Simon Bélanger, fils de Pierre Bélanger (1670-1703), et de Marie-Madeleine Chevaudier (1680-1750), marié le lundi 14 mai 1753 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Jeanne Galarneau. Il eut de sa conjointe Marie qui suit.

 

a – Marie Bélanger, fille de Simon Bélanger, et de Jeanne Galarneau, mariée le lundi 2 mars 1778 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Jean-Baptiste Paquette. Ils ont eu Jean-Baptiste qui suit.

 

(1) – Jean-Baptiste Paquette, fils de Jean-Baptiste Paquette, et de Marie Bélanger, marié le jeudi 7 janvier 1802 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Marie Rose. Il en a eu Pierre qui suit.

 

~1~ – Pierre Paquette, fils de Jean-Baptiste Paquette, et de Marie Rose, marié le mardi 4 novembre 1834 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Marie Saumure. Ils ont eu Léon qui suit.

 

[1] – Léon Paquette, fils de Pierre Paquette, et de Marie Saumure, marié avec Henriette Boyer. Il en a eu Sophie qui suit.

 

)1( – Sophie Paquette, fille de Léon Paquette, et d’Henriette Boyer, mariée le lundi 26 juin 1882 à Sainte-Rose (Laval (Québec)) avec Zéphirin Gascon. Elle eut de celui-ci Albertine qui suit.

 

_1_ – Albertine Gascon, fille de Zéphirin Gascon, et de Sophie Paquette, mariée le lundi 1er mai 1911 à Montréal (Montréal (Québec)) [3] avec Aimé Beauvais. Ils eurent Lépold qui suit.

 

]1[ – Lépold Beauvais, fils d’Aimé Beauvais, et d’Albertine Gascon, né le mercredi 16 octobre 1912. Léopold Beauvais est né le 14 octobre 1912.

Il a été baptisé par le Curé H. Papineau

Le parrain a été Arthur Lafrance, plombier de Maisonneuve et la marraine Armanda Beauvais.

 

4° – Jacques Chabaudier, fils de Jean Chabaudier (1650-1702), et de Marie Mercier (1645-1687), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 23 janvier 1682, porté au baptême à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)). À trente-six ans, il s’est marié le lundi 7 février 1718 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Simone Maufette. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

5° – Élizabeth Chabaudier, fille de Jean Chabaudier (1650-1702), et de Marie Mercier (1645-1687), née à Nicolet (Centre-du-Québec (Québec)) le jeudi 25 mai 1684, portée au baptême à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) le dimanche 4 juin 1684.

 

II – Charles Chevaudier, fils de Jacques Chevaudier (1600-1671), et de Catherine Barilot (1605-1700), né à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)) en 1659. À douze ans, il s’est marié le samedi 10 octobre 1671 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie Roy. Il en a eu Charles qui suit.

 

1° – Charles Chevaudier, fils de Charles Chevaudier (°1659), et de Marie Roy, né à Nicolet (Centre-du-Québec (Québec)) en 1678.

 

©º°¨¨°º©

 


[1] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Barilot, sa mère qui l’éleva.

[2] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[3] Marié devant le Curé Émil;e Piché de la Paroisse de St-Georges de Montréal, Québec, Canada.

Leave a Reply